Discours de Son Excellence Pierre Nkurunziza prononcé à l’occasion de la Journée internationale de l’environnement

Butaganzwa, 6 juin 2009

Citoyennes et Citoyens de la Province Ruyigi ;

Honorables Parlementaires ;

Honorables Sénateurs ;

Excellences Mesdames, Messieurs les Ministres ;

Monsieur le Gouverneur de la Province Ruyigi ;

Mesdames et Messieurs les Officiers des Corps de la Défense Nationales et de la Sécurité Publique ;

Mesdames, Messieurs les Représentants des Organisations Internationales ;

Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs et Chefs des Missions Diplomatiques ;

Monsieur l’Administrateur de la Commune Butaganzwa ;

Excellences ;

Distingués invités ;

1. Nous rendons grâce à Dieu qui nous a gardé jusqu’aujourd’hui.

2. En ce jour où nous célébrons la Journée Internationale de l’Environnement, nous avons préféré nous joindre à vous, citoyens de la Province de Ruyigi.

Le thème de cette année est : « Unissons-nous pour lutter contre les changements climatiques ».

Comme vous le savez tous, les changements climatiques ainsi que leurs fâcheuses conséquences sont des phénomènes bien connus aujourd’hui dans notre pays. Les exemples abondent :

a) Il y a des pluies diluviennes qui tombent et détruisent les champs ;

b) Il y a un soleil qui provoque la sécheresse dans certaines Provinces du pays, notamment à l’Est et au Nord ;

c) Il y a aussi un certain nombre de maladies causées par les changements climatiques comme la Malaria, etc.

3. La célébration de cette journée est alors une occasion de réveiller nos consciences pour protéger l’environnement, tout particulièrement les forêts, la biodiversité. C’est également le bon moment pour nous rappeler l’obligation d’entretenir les sources d’eau et de promouvoir l’hygiène.

4. La protection et la sauvegarde de l’environnement, comme nous venons de le dire, sont facteurs de bonne santé, de la réduction des maladies, et l’amélioration des conditions de vie ainsi que le développement suivent.

5. En parlant de l’importance des forêts, nous insinuons l’utilité de l’arbre. C’est pour cette raison que le jour d’aujourd’hui coïncide avec le lancement officiel de la préparation des pépinières pour la production des plants, aussi bien des arbres fruitiers, des arbres compatibles avec les cultures vivrières que les arbres des montagnes.

6. Dans cette perspective, le Gouvernement burundais a augmenté de manière significative le budget destiné à la multiplication et à la plantation des plants d’arbres à travers toutes les Communes et toutes les Provinces du pays, en particuliers les arbres fruitiers. Ces fonds ont été donnés aux Ministères ayant l’agriculture, l’élevage, l’eau et l’environnement dans leurs attributions.

7. Nous invitons donc toute la population à travailler d’arrache-pied pour multiplier les arbres, surtout fruitiers, en vue de faire de son champ un jardin d’arbres fruitiers, non seulement pour protéger l’environnement, mais aussi pour lutter contre la faim et la pauvreté.

8. Nous profitons de la présente occasion pour exprimer nos vifs remerciements aux Organisations Internationale et des ONGs locales qui ne ménagent aucun effort pour nous appuyer dans ce programme de développement. Nous vous demandons de ne pas vous lasser et de poursuivre jusqu’au bout l’œuvre déjà commencée.

Citoyennes et Citoyens,

Excellences,

Distinguée invités,

9. Nous vous prions de bien comprendre que les arbres dont nous disposons constituent un patrimoine commun, que nous devons tous protéger et sauvegarder.

10. En considérant le rythme de l’accroissement démographique de notre pays, l’amincissement et l’exiguïté de nos terres, jusqu’à ce que les gens aillent s’installer sur des lieux initialement prévus pour des jardins publics, nous constatons qu’il n y a aucune autre voie d’arriver au développement durable, si nous faisons la sourde oreille à l’impératif de la protection de l’environnement.

11. De ce fait, nous exhortons toute la population, et plus particulièrement vous, population de la Province Ruyigi, à mettre un terme aux pratiques de feux de brousse et de déboisement anarchique.

12. En ce qui nous concerne, nous réitérons notre ferme volonté d’appuyer davantage toute initiative de plantation d’arbres fruitiers et de protection de la faune et de la flore.

Citoyennes et Citoyens,

Excellences,

Distinguée invités,

13. Avant de clore notre propos, nous voudrions rappeler à toute la population qu’il faut s’atteler aux travaux communautaires de développement. Ceux-ci vous permettront de construire beaucoup d’écoles et de centres de santé ; vous allez réhabiliter vos routes ou en tracer de nouvelles. Evitez ceux qui voudraient vous distraire de quelque manière que ce soit. Quant à Nous, nous ne ménagerons aucun effort pour vous assister en vous procurant ce qui aura dépassé vos forces d’agir.

14. Nous vous interpellons encore une fois et vous invitons à vous mettre ensemble pour protéger l’environnement et ainsi barrer la route aux changements climatiques.

QUE DIEU VOUS BÉNISSE

JE VOUS REMERCIE.

Actualités

UMUKURU W’IGIHUGU YASHIKIRIJE IJAMBO ABARUNDI N’AMAKUNGU

Barundi, Barundikazi, Ncuti z’Uburundi ; 1. Umwaka w’2016 turawusozereye, dutanguye uw’2017 turi mu mahoro...

© 2014 Présidence de la République du Burundi - Presidence.gov.bi